Top
  >  Voyages   >  Voyager avec un bébé : nos tips et astuces !

Depuis la naissance d’Oscar (qui va avoir 1 an maintenant), on adapte nos voyages et nos destinations pour voyager en famille ! Un vrai bonheur de découvrir à 3 de nouveaux univers et de vivre ensemble de belles aventures. Et oui, car qui dit bébé ne veut pas du tout dire qu’il faut arrêter de voyager !

Nous ne sommes pas des experts et c’est notre premier enfant. On en apprend donc encore tous les jours, mais on a tout de même essayé de vous récapituler les astuces et conseils qu’on applique pour voyager tous les 3 et profiter à fond.

Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement

Nos astuces pour voyager avec un bébé sereinement

Les préparatifs

À partir de quel âge est-il possible de voyager en famille avec un bébé ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer à voyager avec un bébé. Même s’il vaut peut-être mieux éviter de voyager les premières semaines après la naissance, si votre santé et celle de votre bébé le permet, vous pouvez tout à fait partir en dehors de la France dès que votre bébé a plus de 7 jours.

Dans tous les cas, soyez plus vigilants sur les aspects sanitaires d’un pays. Médicaments à avoir sur vous, médecin disponible sur place, vaccins à jour et spécifiques à faire en fonction des destinations… Les vaccins spécifiques à faire sont limités avant 2 ans, mais pour vérifier tout cela, demandez conseil à votre médecin traitant ou votre pédiatre. En amont (et avant de réserver votre séjour), n’hésitez pas à regarder sur diplomatie.gouv et sur le site de l’Institut Pasteur en fonction du pays où vous souhaitez partir. De vraies mines d’or avant le départ !

Où partir ?

Il n’y a pas de destinations à faire ou ne pas faire avec un bébé. Pour un tout premier voyage, je vous recommanderai tout de même de ne pas trop sortir de votre zone de confort et opter pour une destination facile.

Certaines destinations seront en effet plus rassurantes et demanderont moins d’organisations, notamment si vous restez en Europe, en Amérique du Nord ou plus généralement, dans des grandes villes. Vous aurez à disposition tout ce dont vous avez besoin pour votre bébé sans trop chambouler vos habitudes. Vous aurez aussi accès à des infrastructures équipées pour les bébés (hôtel avec lit bébé, restaurant avec table à langer, …). Il n’y aura pas ou peu de vigilance sanitaire particulière.

Notez quand même que voyager avec un bébé et découvrir le monde est tout à fait possible, mais, c’est tout de même partir plus chargé. Même si rien n’est impossible, attention aux voyages ultra sportif ou de longue durée en sac à dos par exemple. 

Pour la petite histoire, au retour de notre voyage en canoë en Finlande (qui était en sac à dos), on envisageait de pousser l’aventure un peu plus loin et de partir 1 mois en sac à dos à la découverte de la Philippine. Sauf qu’aux Philippines, pour profiter à fond et s’immerger, il faut découvrir de nombreuses îles et donc être très itinérant et peu chargé. On ne s’est pas senti de le faire en ayant seulement 2 sacs à dos pour 3 pour 1 mois et on a opté à la place pour un roadtrip en tuktuk au Sri Lanka qui nous permettait d’emmener une valise supplémentaire en plus de nos sacs.

Vérifiez aussi le contexte politique actuel, le climat et les épidémies qu’il peut y avoir sur place sur diplomatie.gouv et sur le site de l’Institut Pasteur. Par exemple, pour les tous petits, il n’y a pas de traitement anti-paludisme et les sprays anti-moustiques ne sont pas forcément conseillés pour les moins de 6 mois. On évite donc, si possible, un pays durant la saison des pluies où le paludisme est présent.

Encore une fois, il n’y a pas de règles à respecter ou de destination à faire ou à éviter si vous avez un enfant en bas âge. C’est vous qui allez le sentir ou non.

Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement

Que mettre dans sa valise ? 

Si vous partiez en week-end à quelques heures de chez vous, qu’est-ce que vous mettriez dans votre sac ? Ce que vous utilisez au quotidien. Pour un voyage, c’est la même chose en prévoyant en plus grosses quantités. Pour les affaires, il faut ainsi trouver un juste milieu entre parer aux imprévus et se surcharger. On essaye donc de prendre l’essentiel niveau vêtements (tout en prévoyant des tenues de rechange pour le jour ou la nuit). On prévoit un moyen de transport en fonction de la destination : une poussette pour un citytrip ou un porte-bébé pour un roadtrip. Avoir l’un des deux est vraiment indispensable !

Notre porte-bébé nous suit d’ailleurs partout et est toujours dans notre sac. On a opté, depuis qu’Oscar est tout petit, pour le modèle Physio chez LoveRadius. Il est parfait pour tous les climats car il a une poche qui s’ouvre et se ferme pour aérer le dos du bébé et ultra confortable et agréable pour toutes les activités.

La majorité des hôtels et des airbnb proposent un lit bébé, une chaise haute et une baignoire, donc pas besoin de vous en charger. Vérifiez tout de même que c’est bien le cas avant votre départ !

Question trousse de toilette, on prend le minimum de change, ses affaires de toilette, ses vitamines, un thermomètre et du Doliprane au cas où. On a aussi toujours plein de pipettes de sérum physiologique avec nous qui ne prennent pas de place et servent pour pas mal de chose et un spray d’eau thermale. Sans oublier la trousse de premiers secours adaptée.

Prévoyez aussi quelques langes et un matelas à langer nomade. Restaurants, hôtel, aéroport, train, … Tous les lieux ont généralement des tables à langer, mais pas forcément un petit matelas pour que votre bébé soit à l’aise.

On n’emmène pas de jouets en particulier personnellement, Oscar (comma la majorité des bébés, je pense) est surtout intéressé par tout ce qu’on a et ce qu’on fait. Par contre, on prévoit toujours de quoi mettre de la musique, il adore !

Porte-bébé love radius pour voyager

Le transport en avion

Prendre l’avion avec un bébé

Que ce soit pour un vol long courrier ou de moins de 3 heures, la seule chose à vérifier avant le départ avec votre médecin est que votre bébé n’a pas d’otite. Si non, il suffit de le faire téter lors du décollage et de l’atterrissage pour éviter qu’il ait mal aux oreilles. Dans tous les cas, on favorise au maximum les vols de nuit. Le temps passera beaucoup plus vite pour lui, mais aussi pour vous.

Sur les vols longs courriers, la majorité des compagnies proposent d’ailleurs des bassinets. Destinés aux bébés de moins de 2 ans, ce sont des petits lits qui se fixent devant vous. Notez que les bassinets sont placés sur les places offrant plus d’espace pour les jambes. Le bassinet, en soi, est toujours gratuit, mais certaines compagnies peuvent tout de même vous facturer la réservation du siège spécial. En fonction des compagnies aériennes, le poids et la taille maximum varient.

Par exemple, Emirates limite à 11 kilos et 75 cm. Air Canada limite à 9 kilos. Renseignez-vous avant le départ.

Si votre bébé est déjà trop grand, ce n’est pas grave. Prévoyez par contre un porte-bébé pour le vol. Il vous aidera pour le bercer s’il a du mal à s’endormir ou pour vous donner un peu de liberté de mouvement quand il commencera sa nuit sur vous.

Et si vous voyagez avec une poussette, la yoyo est un indispensable et est acceptée en bagage cabine. Elle vous permet non seulement de gagner du temps, mais également de laisser votre bébé assis / allongé confortablement durant l’attente. Certains aéroports proposent aussi des poussettes de prêt, mais il vous faudra les laisser à la porte de l’embarquement.

Les compagnies aériennes sont très « kids friendly » autorisent gratuitement le transport d’une poussette et d’un sac à langer en cabine, en plus de vos propres effets personnels. Mettez l’essentiel dans votre sac à langer pour ne manquer de rien si jamais votre bagage en soute est perdu ou retardé. Un repas spécial est d’ailleurs prévu pour les petits lorsque le vôtre l’est aussi.

Pour les contrôles de sécurité, voyager avec un bébé vous permet aussi certains passe-droits supplémentaires. Dans votre bagage cabine, vous pouvez emmener de l’eau et autres liquides nécessaires à votre enfant (pomme pote à boire, liniment de plus de 100 mL, …).

Sur place

Comment organiser ses visites ?

En fonction de votre destination, prévoyez du temps pour chaque chose. Plus que si vous n’étiez sans enfant. Pour vous organiser, il n’y a pas de règles, c’est en fonction de comment votre enfant s’adapte et de ce que vous voulez faire.

Oscar fait tout avec nous depuis qu’il est tout petit. On l’a emmené en citytrip à Porto, à Montréal, mais aussi lors de notre bivouac en canoë en Finlande. Et là, à l’heure où je vous écris, on est dans l’avion pour un roadtrip en tuktuk au Sri Lanka.

Pour ne pas courir à droite à gauche et chambouler le rythme d’Oscar, on fait généralement une activité par jour. On organise les journées en fonction de ses besoins en sommeil et de son cycle. Pour les trajets et les déplacements sur place, on fait comme pour l’avion. S’il y a un temps de trajet de plus d’une heure, on essaye de le prévoir pendant son temps de sieste.

Oscar n’a pas spécialement de rythme, mais a une routine dodo. On garde la même, peu importe où on est : repas, histoire (on n’apporte pas de livres en voyage, donc on invente simplement une petite histoire), câlin, coucher.

Même si on essaye de tout faire tous les 3, certaines activités ne sont pas possibles pour Oscar pour le moment. C’est par exemple le cas du surf et de la plongée. En voyage, on s’alterne donc avec Julien pour ce type d’activité ou on confie Oscar à quelqu’un de confiance si on a des proches sur place. Certains hôtels proposent aussi des baby-sitters en interne. Cela peut aussi être une option.

Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement

Les repas à l’étranger 

Oscar a été allaité jusqu’à ses 9 mois. On avait donc le lait et les biberons en moins à prévoir pendant un petit moment. En cas d’allaitement, le tire-lait n’est pas nécessaire à mon goût pour les voyages puisque la quantité de lait produit se régule sous 24 à 48 heures. Quand on partait, on lui achetait donc simplement sur place des petits pots sucré et salé. Et maintenant qu’il mange presque comme nous, on n’a plus ses repas à prévoir en amont. Il y a toujours un plat qui peut lui aller au restaurant.

À part dans certains pays, vous trouverez toujours un rayon bébé au supermarché ou dans la pharmacie du coin qui vous permet de vous approvisionner en lait en poudre et en petits pots.

Et comme pour les adultes, on évite l’eau du robinet dès qu’on a un doute ! 

Pour conclure cet article, il n’est pas à prendre en compte au pied de la lettre car chaque enfant réagit différent et n’a pas les mêmes besoins. Les mots d’ordres pour partir en voyage avec un bébé sont donc simplement organisation, patience et adaptabilité. Alors, prêt à parcourir le monde en famille ?

Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
Voyager avec un bébé - nos astuces pour partir sereinement
0

Laisser un petit mot